La naissance du projet KRYD Box

Tout commence avec la sortie du Raspberry Pi premier du nom.

 

Je l’ai découvert un peu par hasard en bon « geek » qui lit ces news régulièrement.

J’ai pu voir la carte en « action » la première fois chez un ami qui avait de grands projets pour elle.

Très dubitatif au début, je l’ai quand même achetée juste pour tester.

Pendant un certain temps son potentiel est resté inexploité par manque de temps, de motivation et de puissance brute.

 

Et un peu par hasard, encore une fois, j’ai découvert « XBMC » (Nom d’origine de « Kodi »).

Une fois mis en place avec la distribution OpenELEC et après quelques longues recherches pour trouver un skin léger et personnalisable, je l’ai adopté comme Media Center officiel pour regarder mes films. Une fois l’application Yatse découverte il n’y avait plus aucun doute, j’avais tout ce qu’il me fallait.

 

Maintenant que je l’utilisais au quotidien mon intérêt se faisait de plus en plus grandissant et je suivais donc la communauté et les différents projets proposés dessus.

Et puis, il y eu l’annonce du Raspberry Pi2.

Après avoir consulté quelques informations, tests et autres vidéos de présentation l’achat fut presque logique.

OpenELEC (toujours lui) fraîchement déployé dessus m’a fait redécouvrir mon Media Center.

Plus fluide, plus rapide, plus de saccades sur certains films, le Pi2 était parfait.

 

Malheureusement pour le Rapsberry Pi1, je l’ai mis, contraint et forcé, à la retraite tellement il était dépassé par son petit frère le Pi2.

 

Je vivais des jours heureux avec mon Pi2 jusqu’à ce qu’un ami, qui venait de s’en procurer un, me parla d’une distribution retrogaming qu’il avait trouvé : Recalbox.

Recalbox m’a donc permis de redécouvrir les consoles de mon enfance et surtout les possibilités du Pi2.

Recalbox intégrait également Kodi pour ne pas me déplaire bien que l’intégration n’était pas à mon goût.

J’ai ensuite découvert petit à petit les autres distributions axées retrogaming.

  • HAPPi Game Center avec la possibilité de faire un streaming des jeux Steam directement sur la télé
  • Lakka que j’ai testé très rapidement
  • RetroPie que j’ai finalement adopté pour ces nombreux paramètres de configuration.

 

Avec RetroPie, j’ai ajouté la partie streaming Steam pour que cela soit parfait.

 

 

Même si ne pas pouvoir lancer les émulateurs directement dans Kodi me dérangeait, mon Raspberry Pi2 était bien exploité mais j’avais toujours mon Pi1 qui « prenait la poussière ».

Je me suis donc mis en quête de le réhabiliter.

 

J’ai d’abord essayé de le transformer en N.A.S. avec OpenMediaVault mais le manque de puissance ne me permettait pas de profiter pleinement de cette distribution et je me suis finalement orienté vers la Domotique.

Tout d’abord avec Gladys puis Yana et enfin Domoticz.

Je me suis aperçu qu’il était possible de connecter Yana à Domoticz via le système de plug-in de Yana et c’est là que j’ai décidé de transformer mon Raspberry Pi1 en serveur vocal et domotique. Quelques petits achats plus tard (contrôleur et prises commandées Z-wave), me voilà avec l’ensemble des lampes de ma pièce principale contrôlées via mon smartphone.

Le Rasberry Pi1 était donc de nouveau utilisé.

 

Par contre, sur mon Pi2, il manquait, pour moi, la solution idéale qui était d’avoir Kodi comme interface principale pour tout gérer.

 

Et c’est là que l’idée de tout regrouper est venu.

Etant donné que mon Raspberry Pi1, gérant la partie domotique, était allumé H24 et qu’il en était de même pour mon Pi2 hébergeant Kodi, pourquoi ne pas tout mettre sur un Pi2, à savoir, Kodi, le Retrogaming, Yana, et Domoticz.

Une fois quelques essais effectués et le succès de la mise en place de Kodi, Yana et Domoticz au sein du même Pi2, il ne manquait plus que la partie Retrogaming.

 

Après de nombreuses heures, jours, mois de développement, de compréhension et de compilations de codes sources, j’avais enfin réussi à lancer un émulateur via l’interface de Kodi et revenir à celui-ci une fois l’émulateur quitté.

 

A la base c’était un défi personnel mais une fois fait, je me suis dis : pourquoi ne pas en faire profiter tout le monde à l’image de tous ces projets gratuits qui nous simplifient la vie.

 

J’ai donc décidé de continuer à améliorer le concept et à lui donner un nom.

Après un petit "brainstorming" le nom était finalement plutôt logique KRYD Box

Pour la Box avec :

  • Kodi
  • Retrogaming
  • Yana serveur
  • Domoticz

 

Après quelques bons conseils de mes amis j’ai continué le développement, créé la première image (*.img) et réalisé les premières vidéos de présentation.

 

Le projet maintenant en bonne voie, il ne manquait plus qu’à réaliser le site et à sortir la première version publique.

 

 

Pour les plus intéressés d’entre vous, voici les 2 premières images de la KRYD Box pendant sa phase de développement.

 

 

Ainsi que le changelog associé :

beta1 (24/06/2016) :

  • Basé sur Raspbian lite (2016-05-27) amélioration des scripts d'installation
  • Correction d’un bug qui empêchait l’émulation de se lancer avec version la dernière version de Raspbian lite
  • Mise à jour de Kodi version 16 > 16.1
  • Mise à jour de RetroArch (front-end des émulateurs) version 1.3.3 > 1.3.4
  • Réduction de la taille de l'image 3.90 Go > 3.40 Go
  • Optimisation pour prise en charge des disques externes USB auto alimentés
  • Amélioration cosmétique (image de fond et de menu, image et vidéo splash screen)

 

dev_test_v2 (06/05/2016) :

  • Basé sur Raspbian lite (2016-03-18) donc reconstruction complète de l'environnement de développement et amélioration des scripts d'installation
  • Mise à jour de Kodi version 15.2 > 16
  • Mise à jour pilote xbox (xboxdrv) = 0.85 (version fournis par raspbian) > 0.88 (compilation via les sources)
  • Détection automatique des manettes branchées pour contrôler Kodi
    • Précisions :
      • Suppression du fichier joypad_event.cfg et liste_des_peripheriques.log dans la partie configuration
      • Détection des manettes au démarrage et après avoir quitté un émulateur
      • Possibilité de contrôler Kodi avec 4 manettes branchées en même temps (action des boutons différentes selon la manette)
      • Suppression du script d'identification des manettes dans les utilitaires
    • Augmentation de la RAM (partagé) du GPU (128MB > 192MB) pour un meilleur fonctionnement de l'interface de Kodi
    • Suppression du sous-menu "Quitter" dans le menu principal "Quitter" dans Kodi (ne reste plus que "Redémarrer" et "Arrêter")
    • Ajout des partages (Samba) pour accès aux répertoires des configurations, des roms, des bios et des logs (plus besoin de se connecter en SSH)
    • Centralisation des configurations des ports des différents serveurs dans fichier kryd.ini et script de modifications globales ajoutées dans menu utilitaires
    • Ajout des notifications dans Kodi de certaines actions (démarrage émulateur, modification ports serveurs, redimensionnement carte SD,...)
    • Mise à jour de RetroArch (front-end des émulateurs) version 1.3 > 1.3.3
    • Recompilation de toutes les libretro
    • Activation des splash screen vidéo
    • Activation du splash screen plus rapide et possibilité de modifier le Splash Screen (image ou video)
      • Précisions :
        • Splash Screen image : le nom du fichier doit être kryd_splash.png
        • Splash Screen video : le nom du fichier doit être kryd_splash.mp4 et la vidéo doit durer 20 secondes
      • Séparation des sauvegardes des roms dans répertoires dédiés

 

dev_test_v1 (26/03/2016) :

  • Première version

One thought on “La naissance du projet KRYD Box

Laisser un commentaire